Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/01/2009

Nous irons tous en Aveyron

Par ce "jingle" le Conseil Général de l'Aveyron incitait les touristes et les entrepreneurs à venir visiter ou s'installer sur notre territoire.
Le témoignage réaliste de Catherine et Philippe exprime leurs déconvenues face à la chape de plomb qui entoure les prémices à l'installation d'un parc éolien.

 

TOUS EN AVEYRON !!!

En Août 2005, nous sommes venus nous installer dans l’Aveyron et plus particulièrement sur le Lévézou. Cette installation en famille était le résultat d’une recherche d’un lieu et bâtiments pour la création et l’exploitation de chambres et table d’hôtes.

Après avoir traversé, visité, en long et large une bonne partie de notre pays, nous avons eu LE coup de cœur que nous recherchions pour le Lévézou et pour notre village de Vézins.

Nous avons présenté notre projet au responsable de la commune Nous sommes entrés en relation avec le comité départemental du tourisme et de Gîtes de France, et soutenu par tous, nous avons entamés la rénovation complète des bâtiments.

Après 2 ans de travaux nous avons ouvert nos chambres et table d’hôtes cette année en Juillet.

Dès notre ouverture, et la venue de nos premiers hôtes, nous avons eu l’énorme satisfaction des retours plus que positifs, tant au niveau de la qualité de notre rénovation des bâtiments, et aussi et surtout, de l’environnement de notre ancienne ferme.

Nos hôtes ont apprécié la beauté des paysages. Loin des grands sites touristiques, ils étaient à la recherche et ont trouvé calme et tranquillité. Tous ont appréciés leurs balades dans une nature sereine et préservée.  

Dés la première semaine nous étions complet, bien aidé par les chambres d’hôtes environnantes, et l’arrière saison a dépassé toutes nos espérances étant même complet une partie du mois de Novembre. Ce qui prouve que le Lévézou a toutes les qualités naturelles pour le développement d’un accueil touristique sain et vrai.

Oui mais voilà !!!!

En Septembre 2008, face à notre habitation, l’on découvre par hasard qu’un mât de mesure du vent vient d’être installé. On apprend avec difficulté qu’un projet d’un parc éolien est en cours. 90% de notre village n’est pas informé et personne dans les 10% restant n’a jugé bon de nous avertir, nous laissant investir dans notre projet tout en sachant  pertinemment qu’une telle implantation nous portera fortement voir irrémédiablement préjudice.

Nous serons dans l’obligation et ce par honnêteté  de rajouter dans notre site Internet www.mas-clemany.fr :

« Dans son écrin de verdure, ou règne calme et sérénité, nous vous accueillons dans notre ancienne ferme avec vue sur un parc éolien …» et d’y ajouter une photo de la vue qu’auront nos hôtes,

 Nous pouvons vous assurer, pour en avoir discuté avec eux, qu ils ne viendront pas. Nous pouvons vous assurer qu’aucun de nos hôtes  n’est venu dans le levezou pour voir ou « admirer » les éoliennes déjà présentes et que la seule réflexion qui nous avait été faite, concernant le parc de Viarouge, était très critique.

Nous pouvons vous assurer que la proximité d’éoliennes n’attirera certainement pas les touristes, mais leur fera passer chemin !!!!!!

Nous ne sommes pas anti éoliens. Nous sommes comme tous sensibles à la mise en œuvre de nouvelles énergies  (nous nous chauffons au bois), mais, est-ce une raison pour accepter tout et n’importe quoi ? Comment ce fait il que de tels  projets si importants se montent à l’heure actuelle en catimini ? Est-ce l’avenir de notre planète qui en est la première motivation ou la recherche d’énormes bénéfices pour les promoteurs ? Ne trouvez-vous pas que notre Lévézou a déjà plus que participé à atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement et que si toutes les régions de France faisait le même effort nous serions largement au dessus des objectifs ? Trouvez-vous normal qu’au 21éme siècle en France des sociétés peuvent faire des gros bénéfices sans tenir compte des préjudices qu’ils font subirent aux simples particuliers ?

Nous respectons les avis des uns et des autres, mais encore faut il les connaître. Nous nous étions fait une autre idée de l’évolution à donner en terme de respect de l’environnement qui aurai pu, pour une fois, tenir compte des gens, et non pas, comme nous sommes en train de le prouver sur le Lévézou, laisser les mains libres à des investisseurs dont le seul but est d’engranger de gros bénéfices quitte à anéantir une région.

Si notre recherche de nouvelle installation avait lieu aujourd’hui, il est clair que nous n’aurions certainement pas LE coup de coeur pour le Lévézou !

 

                                                                                    Catherine et Philippe  

Commentaires

Je suis surpris de voir, qu'une fois encore, on peut être contre les éoliennes devant son gîte, mais pour les éoliennes, chez les autres... Moi, Madame, je suis sincèrement désolé de votre situation, mais je ne souhaite à personne de recevoir les éoliennes que vous refusez !
Comment pouvez-vous dire "Je ne suis pas contre les éoliennes" ? Sur nos espaces, où qu'elles se trouvent, elles apporteront des nuisances visuelles, auditives ou économiques (comme pour vous).

Écrit par : laurent | 13/01/2009

J'ai suivi depuis le début la maniere de procéder des "rabatteurs" qui cherchaient à placer leurs éoliennes. Ancien ingénieur commercial j'étais amusé de suivre la maniere de faire de ces vendeurs qui se servaient des méthodes de ventes bien connues qui mélaient profits trés avantageux et belle action pour l'avenir de nos enfants. Tout était bon pour obtenir un contrat dans cette environnement rural ou un sou est un sou , il faut bien admettre que personne n'est insensible à de tels arguments. Surtout quand on sait qu'une belle rente est assurée pour des années. J'ai meme été témoin d'une rencontre à laquelle était conviée une jolie vendeuse qui ne pouvait guére laisser insensible certains de nos aimables paysans...Ultime raison qui aide bien à emporter le morceau. Ah que l'Ecologie à bon dos,(je n'ose dire plus) que ne ferait -on pas en son nom?
Le résultat de ces tractations ne s'est guere fait attendre, malgré les réticences d'une poignée de farouches défenseurs de la Nature, les vrais ceux qui défendaient le Paysage de leur région contre la défiguration programmée. Ce fut l'installation à grande vitesse de ces tas de ferrailles, symboles d'une manne soudaine que ces messieurs-dames de Paris garantissaient. Adieu petits chemins de randonnée, adieu gibiers, adieu paysages d'Eugéne Viala dont les habitants sont si fiers au point d'en avoir fait un musée.
L'avenir du Levezou est dans le tourisme industriel disait l'ancien maire de Salles Curan, un tel propos suffit à démontrer, s'il en était besoin, le niveau de compétence du fier promoteur du plus grand parc éolien de France. De telles bétises ont aidé à sa débacle aux élections municipales. Ce qui prouve qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire!
Maintenant que le mal est fait, les gens se réveillent, mais cette fois il est certainement trop tard. Tout le monde n'est pas perdant. Il y a quand meme des malins qui touchent les rentes et qui n'ont pas les nuisances, car ils habitent à des dizaines de kilometres.
La preuve n'a jamais été faite que cette énergie puisse remplacer l'énergie nucléaire, car il en faudrait des centaines de milliers, mais la preuve est faite qu'elle polue l'environnement.

Écrit par : Jean-Pierre Auregan | 02/01/2010

Les commentaires sont fermés.