Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/05/2011

Lettre au Maires du Lévézou

Le 14 mai 2011,

 

Madame, Monsieur le Maire,

Début avril la DREAL vous a informé(e) d'un projet de renforcement de la ligne THT Rueyres-La Gaudière qui traverse votre commune et vous a donné un délai de 60 j pour donner votre avis. L'absence de réponse de votre part sera considérée comme un avis favorable.

Or de quoi s'agit-il ? Ce renforcement de ligne THT s’inscrit, au nom du développement des énergies renouvelables, dans un projet de transformation radicale de nos territoires. A bas bruit, sans aucune information préalable de la population, sans aucun débat public alors que la Loi l'exige pour des projets de cette ampleur, les services techniques de l'Etat instruisent séparément toute une série de dossiers (renforcement de lignes THT, création de transformateurs, création de ZDE et délivrance de permis de construire éoliens et photovoltaïques au sol...). Ces projets, les uns après les autres, vont peu à peu bouleverser notre espace rural au profit d'une industrie électrique privée, essentiellement dédiée à l'exportation (la ligne renforcée est connectée au réseau Espagnol) au détriment de notre développement local , de notre qualité de vie, et du patrimoine naturel, culturel et paysager des Grands Causses, des Monts de Lacaune, du plateau du Lévézou et de la Montagne Noire.

La plus grande partie de ce projet impacterait directement les espaces naturels que les parcs régionaux ont pour mission de préserver. L'administration ne vous donne qu'une partie de l'information et vous demande formellement votre avis, en espérant sans doute que votre silence embarrassé vaudra avis favorable. Cette demande d'avis et d'autorisation qui vous est faite est présentée comme une consolidation physique de la ligne THT (1er découpage du projet global).On ne peut s’y opposer. Mais on y mentionne aussi d'autres arguments, concernant cette fois la capacité de transit de la ligne, sous entendant l’arrivée massive d'énergies renouvelables industrielles et le commerce énergétique avec l'Espagne, les consommations locales ne justifiant pas le gigantisme des installations à venir. D'autres découpages du projet global suivront, sans grand battage. Ainsi petit à petit, sans aucun débat ou concertation, dans le cadre de la dérégulation du service public de l'énergie, les investisseurs installent leur outil de production  au détriment de projets solaires à taille humaine portés par les habitants de nos territoires , ces memes territoires vulnérables  trop facilement considérés par les aménageurs comme des  zones sous  développées .

Nous vous demandons, Madame, Monsieur le Maire, au vu de ces éléments, et pour protéger nos Parcs Naturels de répondre et d'émettre des réserves, à la DREAL, pour tout ce qui ne concerne pas la consolidation physique de la ligne dont la capacité ne doit pas être augmentée. Nous vous demandons également d’obtenir des informations sur les projets énergétiques à venir et de veiller à en informer la population. Enfin, nous souhaitons que vous sollicitiez l'organisation d'un débat public sur la question de l’énergie en Aveyron et plus globalement en Midi-Pyrénées.

En vous remerciant par avance de la suite que vous saurez donner à cette affaire, et dans l'attente d'une réponse à nos interrogations, nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur le Maire, l'expression de notre considération.

Energies alternatives de Midi Pyrénées et Association Lévézou en péril

 

 Copie à : 

  • Mme et M. les Sénateurs,
  • Ms les Députés,
  • Mme le Ministre de l'écologie,
  • M le Préfet de Région
  • M le Préfet  
  • M le Président du Conseil Régional
  • M le Président du Parc Naturel Régional
  • Tous les maires et présidents de communauté de communes concernée
  • M le Président de la Chambre d’agriculture