Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/06/2013

32 éoliennes autour du Pic Monseigne !

Par ses attendus, le tribunal administratif de Toulouse a cassé le refus du permis de construire du parc éolien de St Laurent – St Beauzely qu'avait pris le Préfet de l'Aveyron en juin 2009. Le projet est donc relancé. Le nouveau Préfet a 3 mois pour revoir ou confirmé sa position.

le 20/06/2013

 

Le pic Monseigne est le site emblématique du Lévézou.  Situé à 1128 m. d’altitude, il domine la région, et de son sommet on peut apercevoir par beau temps, le plomb du Cantal, la cathédrale de Rodez ou même parfois,  par temps clair,  les sommets enneigés du Pic du Midi

Monsieur le préfet Vincent Bouvier avait refusé,  le 19 Juin 2009,  d’accorder 3 permis de construire pour un total de  19 éoliennes autour du pic Monseigne en raison de la saturation du Lévézou et de l’atteinte paysagère que représenteraient ces implantations du fait de leur situation sur une ligne de crête. « Ces 32 éoliennes (19 qui se rajouteraient aux 13 déjà installées) se verraient de très loin et leur impact visuel serait très important »   

Un recours a été déposé par la société Ventura auprès du tribunal administratif en Aout 2009 contre la décision préfectorale. Dans sa séance du 23 Mai 2013, ce dernier demande à Mme le préfet  « de réexaminer les demandes de permis dans un délai de 3 mois »

Tous les habitants du Lévézou et amateurs de ce beau pays se sentent outragés par cette décision, quelle que soit leur position sur les éoliennes en général. Ils demandent à Madame le préfet de prendre une décision de bon sens,  en refusant une nouvelle fois d’accorder ces permis.

L’implantation de 19 nouvelles éoliennes autour du pic Monseigne pose un problème plus général de respect de notre patrimoine. Nos paysages font partie de ce patrimoine,  au même titre que nos églises, nos châteaux et nos villages.  Le Monseigne, les bornes templières, les sarcophages de Voltach, le site archéologique des Basiols, la chaine des Palanges,  le pic du Pal, les monts de La Vaysse  participent à l’inventaire de notre patrimoine. Aujourd’hui, ces lieux suscitent convoitise et appétit d’argent. Nous avons des devoirs envers ces sites,  le principal d’entre eux étant de les transmettre à nos générations futures dans l’état où nous les avons reçus.

Solennellement, nous demandons à nos élus, à quel niveau qu’ils se trouvent, aux décideurs de ce département, quelle que soit la fonction qu’ils occupent, aux nombreuses associations et organismes qui ont en charge notre environnement, de s’interroger sur la saturation en éoliennes du plateau du Lévézou et plus généralement aux citoyens de ce territoire de dire : STOP,  TROP C’EST TROP

Quand allons-nous arrêter de défigurer notre pays ? Qui peut cautionner 125 éoliennes sur le Lévézou ?   Que voulons-nous ?  Brader notre pays aux mains de quelques sociétés étrangères ? Le Lévézou a déjà suffisamment donné en matière d’énergies renouvelables. Nous lançons un appel  à la responsabilité de chacun, élus, décideurs, associations et surtout citoyens du Lévézou

Il est temps d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard !

Commentaires

De tout cœur avec vous pour dire trop c'est trop.
Ce mont (comme bien d'autres) mérite mieux.
Parole d'habitant.

Écrit par : Cugnasse | 04/08/2013

Il est exceptionnelle votre blogging, prompte, pratique, je l'aime bien, est ce que la conception d'un tel blog est gratuite ?

Écrit par : pari france honduras | 12/06/2014

bonjour,
je vois sur votre site que les commune de séverac le château et lapanouse ont un projet éolien de 17 éoliennes au total. Après l'implantation d'une fabrique de "pelés" qui pollue quotidiennement notre bourg, un projet de crématorium municipal mal ficelé qui va endetter pendant 30 ans les sévéragais et ruiner la commune, voila que j'apprends avec stupeur l'implantation d'éoliennes sur notre commune....... et celle de lapanouse qui est voisine ; décidément un projet pourri en cache un autre . Que va devenir ce beau département rural ? Comment puis je connaitre les sites d'implantation prévus ?
Cordialement
Pierre AGULHON

Écrit par : AGULHON | 17/01/2015

Les commentaires sont fermés.