Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/08/2010

Pas de littérature, pas de chiffre ..... DES PHOTOS


Le 09/08/2010

Clic sur une vignette pour agrandir la photo

08/08/2010

Rétablir la vérité des chiffres

Suite à la décision courageuse des élus de la communauté de communes de Millau Grands Causses, et la réaction du SER (Syndicat des énergies renouvelables) par la voix de Mellyn Massebiau, le collectif "Agir pour le Lévézou" souhaite faire connaitre les vrais chiffres de l’éolien en Aveyron et sur le Lévézou en particulier: Selon la Préfecture, le nombre d'éoliennes installées, en Aveyron, n'est pas de 83, mais 88 (dont 75 sur la seule région du Lévézou). C’est la plus forte concentration d’éoliennes de France. 33 éoliennes supplémentaires ont eu un accord de permis de construire, et font l’objet d’un recours au tribunal administratif,  101 sont en instruction, et 162 ont été refusées par les services de l’état. Ce qui fait un total de 384 sur le département. Le chiffre annoncé par la Communauté des communes de Millau (500 éoliennes) est bien celui qui nous attends après le vote du Grenelle 2 de l'environnement.
En effet sans l'action des associations, conjuguée à l'attention et l'écoute des pouvoirs publics, ce sont 330 éoliennes qui étaient prévues seulement sur les massifs du Lévezou (Source : Le Figaro Magazine, Février 2008). Heureusement, certains propriétaires fonciers ont refusé les éoliennes sur leurs terres (pour ne pas avoir à leur charge le démantèlement !) et quelques élus ont résisté aux charmes des démarcheurs, privilégiant le maintien des emplois locaux mis à mal par les éoliennes, en particulier sur le tourisme.
Mais les promoteurs ont les dents longues, et plusieurs projets sont au stade des démarches commerciales qui se déroulent dans le plus grand secret pour obtenir les signatures indispensables et irréversibles des maires et des propriétaires fonciers. C’est le cas, entre autre à Naucelle (6 éoliennes), à Sauveterre de Rouergue (6), à Bertholène (10), à St Rome de Tarn (10)    
La décision des élus de Millau résulte d'une réelle prise de conscience de l'opinion publique, et un changement d'attitude réel quant à l'approche des élus. Les opposants ne sont ni des anarchistes ni des ayatollahs, mais des gens normaux, écologistes assez souvent, qui se sont intéressés au problème de l'éolien, surtout quand ils ont découvert un projet, à côté de chez eux. La France n'est pas l'Allemagne, chez nous l'habitat est plus dispersé et implanter des éoliennes, à 500m des habitations est une erreur grave. Alors que plusieurs voix s'élèvent dans le monde (Académie de médecine, Nina Pierpont aux Etats unis) pour dénoncer la trop grande proximité des habitations par ces machines de plus en plus géantes (Les dernières installées en Belgique font 200m. de haut), le gouvernement s'entête, sous la pression du SER (dont les intérêts financiers priment sur les intérêts des hommes) et veut passer en force, mais l'opinion publique aura le dernier mot, c'est sûr !
Il n'y a qu'à voir, la valeur des entreprises éoliennes cotées en bourse, depuis le début de l'année : EDF Energies Nouvelles moins 20 %, Séchilienne-Sidec : moins 22% et Théolia (qui vient d'acheter Ventura) moins 47%. Théolia, qui vient de changer trois fois de directeur en moins de deux ans (les actionnaires ont évincé leur président fondateur : M. Santander, en septembre 2008) a vu la valeur de son action chuter vertigineusement de 24 euros, il y a trois ans à 1 euro aujourd'hui. Cette entreprise, qui a revendu un parc éolien en Allemagne en Novembre 2008, souhaite redorer son image, et lance une augmentation de capital de 60 millions d’euros pour redonner confiance à ses actionnaires en essayant de concrétiser des projets en suspens, en limite du Lévézou (sur les communes de St Beauzely et Castelnau Pégayrols). Mais la détermination de toute la population est intacte et la décision de la Communauté des communes de Millau, vient renforcer son combat.
Nous avons une proposition à faire à Melling Massebiau ; Au lieu d'habiter Millau, venez acheter ou louer une maison à Bouloc ou sur le Lévezou, puisqu'il y a tant d'avantages à vivre aux pieds des éoliennes. Il y a plein de maisons à vendre qui ne trouvent pas preneur ! Au moins que les quelques emplois crées par les éoliennes, profitent à quelqu'un  !!! et sur le Lévezou, plutôt qu’au Portugal, en Espagne, en Allemagne ou au Danemark !!!

Le collectif

 

Un clic sur les mots en blancs pour voir les éléments

22/06/2010

LES FOLIES DU PARC EOLIEN DE CASTELNAU PEGAYROLS

Pendant que le Parc Naturel Régional des Grands Causses fait ses folies à Castelnau, le village de Bouloc et les hameaux voisins, subissent tous les jours, les folies du parc éolien de Castelnau Pégayrols.
Plus que jamais les habitants de ce territoire, ont le sentiment d'être les sacrifiés du développement touristique de cette commune. En effet la presse du 15 Mai 2010 nous informe du souhait et des démarches entreprises par le village de Castelnau Pégayrols pour rejoindre le cercle très prisé des "Plus beaux villages de France". Nous imaginons aisément ce que peut amener un tel label. La notoriété nationale, et même internationale, aura des conséquences touristiques évidentes. Les éoliennes installées judicieusement loin du village (mais à coté des hameaux du Lévézou) peuvent même être considérées par certains visiteurs avant-gardistes, comme un atout de tourisme industriel; une commune qui apporte sa contribution à la limitation du réchauffement climatique !
Mais, installer des éoliennes dans un bois, quand on connaît les capacités d'absorption de CO2 des arbres, drainer des tourbières, enfouir à jamais des tonnes de béton dans le sol est-ce bien écologiste?
Comment accepter de détruire le paysage qui n'est la propriété de personne, mais bien le patrimoine de tous, en faisant fi de la vie des habitants du Lévézou.
Le spectacle "SON ET LUMIERE" dont bénéficie actuellement 24H/24H, les habitants du Lévezou (qui pensent être tous les soirs dans une discothèque géante), serait peut être un plus, pour les animations touristiques de Castelnau et de St Beauzély.
D'ailleurs, les commerciaux de Théolia, (qui vient d'acquérir Ventura, initiateur du parc éolien de Castelnau) sont d'ores et déjà sur le terrain entre Azinières et Barruques ainsi que sur le plateau de Navas. Si un tel projet voyait le jour, nous sommes certains que les habitants de ces deux magnifiques villages deviendraient rapidement des sympathisants du collectif.
Le 22/06/2010

Clic sur la vignette pour voir la photo

16/06/2010

Le DVD du collectif est disponible !

Le collectif Agir pour le Lévézou a réalisé un film de 2 fois 25 minutes sur son action contre l'éolien industriel.
Après l'édition de son fascicule, "Agissons pour le Lévézou" en mars 2009, le collectif a mis en image pourquoi l'éolien industriel n'a pas sa place sur ce beau territoire.
Les témoignages des riverains des parcs éoliens, installés à 500 ou 600 m des habitations, apportent la preuve des nuisances bien réelles que les promoteurs cachent ou minimisent volontairement lors de leurs démarches commerciales.
Ce film a pour but de venir en aide aux associations qui luttent, partout en France, contre cette invasion programmée qui menace nos belles régions.
Il a aussi pour but de redonner confiance à tous ceux qui vivent au pied des éoliennes face à l'incrédulité des visiteurs et aux contre vérités proférées par les promoteurs de l'éolien industriel.
La réalisation de ce film nous a coûté environ 3500 euros. Pour le financer nous le mettons en vente au prix militant de 20 euros (ou plus pour ceux qui le peuvent).
Vous pouvez vous procurer ce DVD, dès aujourd'hui, contre l'envoi de votre règlement par chèque à l’ordre de "Lévézou en Péril" chez Madeleine RUDELLE – Les Palues – 12290 PONT DE SALARS
le 16/06/2010

Clic sur la vignette pour visionner la bande annonce du film

01/05/2010

Lettre ouverte à Alain Marc, Député de l'Aveyron

Avant que ne s'engage, à l'assemblée Nationale, le débat sur le Grenelle de l'environnement 2, le collectif Agir pour le Lévézou a adressé une lettre ouverte a Monsieur le député Alain Marc.
Comme nous, vous pouvez adresser un courriel au député de la 3ème circonscription de l'Aveyron ( amarc@assemblee-nationale.fr ), en exprimant vos raisons personnelles pour lesquelles vous ne souhaitez pas que le Lévézou se transforme en ferme d'éoliennes industrielles.
le 01/05/2010

Clic sur la vignette pour lire la lettre ouverte

14:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : alain marc, député

28/04/2010

Lettre d'un agriculteur

Un retraité de l'agriculture aveyronnaise, ayant eu des responsabilités syndicales, nous a adressé une copie de son courrier au commissaire enquêteur lors de l'enquête publique préalable à l'installation d'un parc éolien sur le Lévézou.
Ce témoignage convaincant, sincère, émouvant, reflète bien le cheminement de la réflexion d'un honnête homme sur un sujet trop souvent caricaturé par les médias.
le 28/04/2010

Clic sur la vignette pour lire le temoignage

13/04/2010

Eoliennes de Névian (la suite)

Dans notre note du 12 mars 2010 nous rapportions le jugement du TGI de Montpellier qui ordonnait la démolition de 4 éoliennes à Névian (Aude) ainsi que le dédommagement d'un propriétaire voisin du parc industriel, au titre de la moins value foncière et des nuisances sonores et visuelles.
Hier, lundi 12 avril 2010, le journal d'information de 13 heures de France 2 a diffusé le reportage correspondant. Cette décision fera date en la matière, même si la Compagnie du Vent a fait appel de ce jugement.
le 13/04/2010

Clic sur les vignettes pour visionner l'extrait de la video

03/04/2010

Eoliennes : le doute s'installe

Le récent rapport parlementaire sur l'éolien recommande de nouvelles règles d'installation des parcs éoliens industriels. Il pointe du doigt les nombreuses nuisances que le collectif Agir pour le Lévézou n'a de cesse de rappeler.
N'hésitez pas à interroger votre député pour connaître sa position lors de l'examen de ce rapport à l'Assemblée Nationale. Les sympathisants du collectif seront attentifs à leur vote.
En attendant notre porte parole a été interviewé hier pour le JT de FR3.
Le 02/04/2010

Clic sur les vignettes pour visionner l'extrait de la video

28/03/2010

Amis sympathisants du collectif

Amis sympathisants du collectif

 

Aidez nous à défendre notre beau Lévézou. Pour cela nous vous demandons d'adhérer à l'association Lévézou en Péril.

Vous trouverez dans le document joint ici les motivations qui nous poussent à vous solliciter.

Imprimez le bulletin d'adhésion correspondant et n'oubliez pas de solliciter  également vos amis.

Par avance nous vous en remercions chaleureusement.

Continuez à vous tenir informé de nos avancées en vous connectant sur le site du Collectif.

Le Collectif Agir pour le Lévézou.

27/03/2010

Lettre ouverte aux Habitants de Cornus

Lettre ouverte aux habitants de Cornus ( Aveyron)

 

Par ce courrier nous voulons vous informer de ce qui s’est passé dans notre région du Lévézou au regard de ce que vous vivez à Cornus et vous dire que nos histoires ont un point de départ commun.

Votre projet est séduisant, un programme sobre, 3 éoliennes, vous gardez la maîtrise d’ouvrage et les bénéfices. Le projet est partagé par la population, la fracture sociale devrait être dans votre cas évitée. Cependant, vous garderez les nuisances. Elles seront toujours bien réelles, même si elles sont en partie compensées par l’argent perçu, et atténuées par le peu de machines. On pense particulièrement au bruit, à la perte de valeur du patrimoine de tous ceux qui seront à proximité, à l’atteinte aux paysages qui porte surtout préjudice au tourisme.

Pour quelques 3 éoliennes à Cornus, l’impact n’est pas important. Mais trois éoliennes vont en amener d’autres comme chez nous. Le projet est là, les promoteurs aussi, ils auront maintenant la partie facile pour prospecter et implanter sur ce magnifique plateau du Guillaumard toutes les machines qu’ils voudront. Les élus et la population de Cornus ne pourront plus s’y opposer.

À Viarouge, tout a commencé par 6 éoliennes, implantées convenablement, discrètes dans le paysage. S’il n’y en avait eu que 6, personne ne s’en serait aperçu, et nous n’aurions pas créé 10 associations de défense et un collectif !

Seulement voilà, nous avons été tous pris par surprise, population et élus. Car ce ne sont pas 6 mais 77 éoliennes industrielles qui ont été installées et 36 qui sont en voie de réalisation. On voit bien que le Lévézou est la seule région qui n’a pas opposé de résistance dès le début des années 2000. Ni les élus politiques, ni la majeure partie de la population, contrairement aux autres régions du département ne se sont levés contre ces projets par manque d’informations. Notre territoire est devenu en quelque sorte la poubelle industrielle de notre département.

Maintenant elles sont là, à 500 m des maisons, avec leurs nuisances, elles sont là pour longtemps. Force est de constater que le Lévézou a été sacrifié sur l’autel de sa faiblesse politique.

Notre pays sera-t-il riche pour autant ? Ce serait trop facile. Ceux qui gagnent de l’argent, ce sont les promoteurs. La manne financière apportée par nous, les consommateurs d’électricité, leur rapporte 12 fois plus que ce que peuvent gagner les propriétaires privés et les collectivités locales.

Pourquoi en est-il ainsi ? On laisse faire le profit, on n’a pas proposé un brin d’organisation. Personne n’a défini les règles d’implantation. Personne n’a tenu compte des populations locales qui souffrent aujourd’hui de leur présence tant visuelles que sonores. Personne n’a tenu compte de la dégradation de notre paysage. Aujourd’hui avec 77 éoliennes le saccage est criant. Quand nous en aurons 300 comme cela était prévu, notre Lévézou sera devenu une friche industrielle sans retour.

Vouloir concentrer les parcs éoliens dans une région comme cela se dessine, c’est reconnaître officiellement les méfaits de l’éolien.

L’intérêt de l’éolien est de plus en plus discuté. Des nombreuses voix autorisées mettent en doute l’éolien industriel comme solution aux besoins énergétiques de la France. « L’éolien n’est ni économe ni écologique… ». (Rapport de l’académie des technologies- 2008- )

Le démontage des éoliennes en fin de vie au bout de 20 ans, dont on ne parle jamais, sera à la charge des populations futures, car comme pour le photovoltaïque et le nucléaire, rien n’est prévu par la loi. Tout l’argent de la taxe professionnelle perçu pendant 20 ans devra servir au démontage. Trois éoliennes à démonter, ce n’est rien au regard de ce qui nous attend sur le Lévézou. Aujourd’hui, 77 éoliennes sont installées, 19 sont en attente de la décision du tribunal administratif, le refus de 25 refusées par le préfet, 45 sont refusées par les maires ou les particuliers, 32 restent en projet de demande de permis, soit 198 éoliennes à ce jour.

Il est temps de dire que trop c’est trop. Nombreux sont les élus sur le Lévézou et du département à avoir compris qu’il était temps de mettre un terme à ce saccage, mais peu osent encore l’afficher en public.

Alors amis de Cornus, vous avez mis le doigt dans la machine, n’y mettez pas tout le bras. Le danger guette. Restons vigilants.

L’histoire de Cornus ne doit pas être écrite de la même façon que celle du Lévézou qui a commencé à Viarouge. Elle vous appartient.

 

Mauriac le 25 mars 2010
Collectif « Agir pour le Lévézou »

16/03/2010

Terres d'Aveyron

terre12vig.jpgTERRES D'AVEYRON dans son 1er numéro n'hésite pas à parler de l'éolien : sujet trop souvent tabou. Mais cet article nécessite quelques commentaires.

 

1)     Dès le sommaire l'éolien et classé dans la rubrique " Economie" : On est tous d'accord; c'est avant tout une affaire d'argent.

2)     La position du GT12 (groupement des professionnels de l'éolien en Aveyron) est largement mise en avant par le journaliste avec de nombreuses contre-vérités que nous n'avons cesse de dénoncer. Se rapporter pour cela à notre note du "La guerre des chiffres n'aura pas lieu" du 9 mars 2009.

3)     La photo des éoliennes de Castelnau Pégayrols, installées en surplomb du village de Bouloc (dont on aperçoit le clocher tout petit) montre bien la proximité des habitations face à ces monstres d'acier.

4)     Parler de l'action du collectif "Agir pour le Lévézou", sans avoir interviewé un de ses représentants, sans mentionner l'action des autres associations du département, c'est, n'apporter qu'une partie de l'information et ainsi minimiser l'opposition qui grandit aujourd'hui.

 

Que chacun se mette à la place de ceux qui voient leur vie détruite par l'arrivée de ces machines à 500 m de leur maison et après on en reparlera.

Certains membres du collectif ont étés à un moment ou à un autre de leur vie favorables aux éoliennes. S'ils ont changé d'avis c'est parce qu'ils sont allés à la recherche d'informations pertinentes, encore faut-il qu'elles soient objectives !

 

 

12/03/2010

Le juge ordonne la démolition de 4 éoliennes dans l'Aude

Le TGI de Montpellier ordonne la démolition de 4 éoliennes à Névian, dans l'Aude. Le juge accorde aussi une somme de 500.000 € au propriétaire voisin au titre de la moins value foncière ainsi que pour les nuisances sonores et visuelles.
Bien que la Compagnie du Vent (propriétaire du parc éolien) ait fait appel, voila une décision qui donnera un peu d'espoir aux voisins du parc éolien de Castelnau Pégayrols dont les maisons sont sous le vent des aérogénérateurs.
Par contre, cette décision est une mauvaise nouvelle pour Madame Vergnes, Maire de Névian qui, accompagnée de son époux, Président de la cave coopérative viticole de Névian, étaient présents à Millau le 6 février 2008, à la première (et unique !) "journée de l'éolien en Aveyron". Au cours de cette manifestation, organisée par GT12 (déjà épinglé par nos précédentes notes), ces élus avaient encensé l'éolien industriel à la tribune de la manifestation.
le 12/03/2010

IDvig.jpg
Clic sur la vignette pour lire l'article

08/03/2010

Candidats aux prochaines élections régionales …

Candidats aux prochaines élections régionales; vous appelez nos suffrages; nous souhaiterions connaître votre programme concernant le développement des énergies renouvelables en Aveyron.
Le collectif Agir pour le Lévézou, en accord avec d'autres associations aveyronnaises, invite ses sympathisants à questionner directement, aux cours des réunions publiques, les têtes de liste de chaque formation politique sur leur vision du développement de l'éolien industriel.
Un appel dans le même sens est paru en page 2 du Midi Libre du dimanche 20 février 2010.
A ce jour seule la Liste Europe Ecologie pour l'Aveyron a courageusement répondu "Pour toutes ces raisons nous sommes favorables au développement des énergies renouvelables, éolienne comprise mais pas n'importe comment ni n' importe où" dans Le Journal de Millau du 25 février 2010.
Le 08/03/2010

Clic sur la vignette pour lire l'appel des 11 associations

11/02/2010

Deux mats, deux mesures ….

Un sympathisant du collectif "Agir pour le Lévézou" nous signale un bien curieux paradoxe.
Dans les éditions de Centre Presse des samedis 23 et 30 janvier 2010, un article relate le soutien des élus locaux au projet d'implantation de 6 éoliennes sur le territoire de la communauté de communes du Naucellois. Dans ce même quotidien, un autre article, se fait l'écho de l'opposition des habitants de Sainte Radegonde à l'installation d'une antenne de téléphonie mobile.
D'un coté des élus sont favorables au montage de 6 mats de 120 mètres de haut; mats imposants, bruyants, en mouvement, lumineux la nuit et de l'autre coté, les voisins rejettent 1 mat de 25 mètres de haut; statique et dissimulé "en arbre".
Pourquoi cette différence de traitement ?
Les élus et les propriétaires fonciers sont ils sensibles aux arguments pseudo-écologiques et financiers, des promoteurs de l'éolien industriel ?
Les voisins directs du parc éoliens seront-ils aussi remontés contre les éoliennes que ceux du relais de téléphonie ?
En tout cas une belle embrouille se prépare dans le Naucellois.
Nous noterons que le porteur de ce projet d'éolien industriel est le bureau d'étude RAZ Energie qui a été rejeté dans son projet d'implantation au Viala du Tarn (voir notre note du 29/10/2009).
Le 11/02/2010

Clic sur la vignette pour lire les articles

05/02/2010

Eolien : Richesse ou appauvrissement ?

Si l'on en croit les promoteurs, l’éolien serait une richesse pour le Lévézou.
A vrai dire, c’est surtout une richesse pour eux les promoteurs. Après avoir acquitté les impôts, réglé les loyers aux propriétaires, pris en compte les amortissements et payé les frais divers, il reste à l’investisseur 250 000 euros net par éolienne et par an, soit 40 fois le loyer versé au propriétaire foncier.
Ils voudraient nous faire croire qu'ils sont là pour nous, pour sauver nos finances publiques. Heureusement, les communes n'ont pas attendu après eux pour investir dans les routes, les stades, les foyers logement, les maisons de retraite, les écoles, l’assainissement des villages, etc.
Les taxes locales perçues par les collectivités devront être utilisées pour le démantèlement des parcs en fin de vie, dans une vingtaine d’années, que les particuliers ne pourront assumer. La Compagnie du vent qui a déjà démantelé 2 éoliennes, annonce un chiffre de 150 000 euros par éolienne démonté. Ce coût a été annoncé par les cadres de ce promoteur le 6 mars 2009 à Versols et Lapeyre devant 150 personnes, lors d'une réunion publique. 
 

Les riverains des parcs, eux, savent ce qu'ils perdent :

§         La tranquillité des nuits, perturbée par le bruit et les feux clignotants,

§         Des projets anéantis et un patrimoine dévalué,

§         Les relations de voisinage, les amitiés d’enfance, la vie associative totalement perturbées.  

Ce n'est pas avec l'éolien qu'on va sortir de la crise qui touche le pays et l'ensemble du tissu rural. Car une question de fond subsiste : l’éolien industriel en France est-il économiquement et écologiquement rentable quand on sait qu’un euro investi dans l’isolation est 20 fois plus efficace qu’un euro investi dans l’éolien et que l’énergie propre est celle que l’on ne dépense pas ?

De plus, l'éolien va accentuer la désertification. « Il n'est de richesse que d'hommes ». Cette citation du poète mérite réflexion.
le 05/02/2010

18/01/2010

Combien ça coûte ?

Deux représentants du collectif Agir pour le Lévézou ont été interrogés la semaine dernière, par un journaliste de TF1, pour l'emission "Combien ça coûte".
Il s'agit d'un reportage sur l'aspect financier de l'éolien industriel en France.
C'est le parc éolien de Salles Curan (second parc de France) qui a servi de base à ce reportage. Il sera diffusé sur TF1, dimanche prochain, 24 janvier à 17 h 55 dans le cadre de l'émission "Combien ça coûte".
Le 18/01/20010

Avant dernière minute
La diffusion du reportage est differée à une prochaine émission. Les journalistes de TF1 ont demandé de nouveaux interviews au collectif pour étoffer leur enquête
Dernière minute
Le reportage passera dimanche prochain 31 janvier 2010 à 17 h 55 dans l'emmission "Combien ça coûte" sur  TF1

Le 27/01/2010

15:53 Publié dans Nature/Environnement | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tf1