Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/01/2009

Panne de 2 éoliennes à Viarouge

Bien que le propriétaire du parc éolien de Viarouge, EDPR (Electricité Du Portugal Renouvelable), ne communique pas sur les incidents qui ont stoppé 2 éoliennes du site, il se murmure qu'au moins une a été foudroyée.
Sa réparation a nécessité le démontage des pales car l'emploi d'une résine synthétique impose une température constante de 20°.
Dur dur d'obtenir ce climat en décembre à Viarouge !

12/01/2009

Nous irons tous en Aveyron

Par ce "jingle" le Conseil Général de l'Aveyron incitait les touristes et les entrepreneurs à venir visiter ou s'installer sur notre territoire.
Le témoignage réaliste de Catherine et Philippe exprime leurs déconvenues face à la chape de plomb qui entoure les prémices à l'installation d'un parc éolien.

 

TOUS EN AVEYRON !!!

En Août 2005, nous sommes venus nous installer dans l’Aveyron et plus particulièrement sur le Lévézou. Cette installation en famille était le résultat d’une recherche d’un lieu et bâtiments pour la création et l’exploitation de chambres et table d’hôtes.

Après avoir traversé, visité, en long et large une bonne partie de notre pays, nous avons eu LE coup de cœur que nous recherchions pour le Lévézou et pour notre village de Vézins.

Nous avons présenté notre projet au responsable de la commune Nous sommes entrés en relation avec le comité départemental du tourisme et de Gîtes de France, et soutenu par tous, nous avons entamés la rénovation complète des bâtiments.

Après 2 ans de travaux nous avons ouvert nos chambres et table d’hôtes cette année en Juillet.

Dès notre ouverture, et la venue de nos premiers hôtes, nous avons eu l’énorme satisfaction des retours plus que positifs, tant au niveau de la qualité de notre rénovation des bâtiments, et aussi et surtout, de l’environnement de notre ancienne ferme.

Nos hôtes ont apprécié la beauté des paysages. Loin des grands sites touristiques, ils étaient à la recherche et ont trouvé calme et tranquillité. Tous ont appréciés leurs balades dans une nature sereine et préservée.  

Dés la première semaine nous étions complet, bien aidé par les chambres d’hôtes environnantes, et l’arrière saison a dépassé toutes nos espérances étant même complet une partie du mois de Novembre. Ce qui prouve que le Lévézou a toutes les qualités naturelles pour le développement d’un accueil touristique sain et vrai.

Oui mais voilà !!!!

En Septembre 2008, face à notre habitation, l’on découvre par hasard qu’un mât de mesure du vent vient d’être installé. On apprend avec difficulté qu’un projet d’un parc éolien est en cours. 90% de notre village n’est pas informé et personne dans les 10% restant n’a jugé bon de nous avertir, nous laissant investir dans notre projet tout en sachant  pertinemment qu’une telle implantation nous portera fortement voir irrémédiablement préjudice.

Nous serons dans l’obligation et ce par honnêteté  de rajouter dans notre site Internet www.mas-clemany.fr :

« Dans son écrin de verdure, ou règne calme et sérénité, nous vous accueillons dans notre ancienne ferme avec vue sur un parc éolien …» et d’y ajouter une photo de la vue qu’auront nos hôtes,

 Nous pouvons vous assurer, pour en avoir discuté avec eux, qu ils ne viendront pas. Nous pouvons vous assurer qu’aucun de nos hôtes  n’est venu dans le levezou pour voir ou « admirer » les éoliennes déjà présentes et que la seule réflexion qui nous avait été faite, concernant le parc de Viarouge, était très critique.

Nous pouvons vous assurer que la proximité d’éoliennes n’attirera certainement pas les touristes, mais leur fera passer chemin !!!!!!

Nous ne sommes pas anti éoliens. Nous sommes comme tous sensibles à la mise en œuvre de nouvelles énergies  (nous nous chauffons au bois), mais, est-ce une raison pour accepter tout et n’importe quoi ? Comment ce fait il que de tels  projets si importants se montent à l’heure actuelle en catimini ? Est-ce l’avenir de notre planète qui en est la première motivation ou la recherche d’énormes bénéfices pour les promoteurs ? Ne trouvez-vous pas que notre Lévézou a déjà plus que participé à atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement et que si toutes les régions de France faisait le même effort nous serions largement au dessus des objectifs ? Trouvez-vous normal qu’au 21éme siècle en France des sociétés peuvent faire des gros bénéfices sans tenir compte des préjudices qu’ils font subirent aux simples particuliers ?

Nous respectons les avis des uns et des autres, mais encore faut il les connaître. Nous nous étions fait une autre idée de l’évolution à donner en terme de respect de l’environnement qui aurai pu, pour une fois, tenir compte des gens, et non pas, comme nous sommes en train de le prouver sur le Lévézou, laisser les mains libres à des investisseurs dont le seul but est d’engranger de gros bénéfices quitte à anéantir une région.

Si notre recherche de nouvelle installation avait lieu aujourd’hui, il est clair que nous n’aurions certainement pas LE coup de coeur pour le Lévézou !

 

                                                                                    Catherine et Philippe  

10/01/2009

Bouloc : "l'enfer" des éoliennes

La Centre Presse dans son édition du 2 janvier 2009, décrit "l'enfer" vécus par les habitants du village de Bouloc autrefois si paisible.
Par des témoignages réels, la journaliste relate les nuisances physiques, morales et économiques subies par les habitants depuis l'installation des 13 éoliennes de Castelnau-Pegayrols au-dessus de leur tête.

Clic sur le titre pour lire l'article

09/01/2009

Nos voeux pour 2009

"QUE LE VENT TOURNE ....... ENFIN!"

 

            En cette période de vœux, le Collectif "Agir pour le Lévézou" a une pensée toute particulière pour tous ceux qui, après l’installation des nombreuses éoliennes ont découvert que les "sirènes" dont parlaient les promoteurs ont un chant fort différent de celui attendu. C’est pourquoi le Collectif souhaite faire tout ce qu’il lui sera possible afin que "le vent tourne enfin" et qu’ainsi il redonne à nouveau aux "traumatisés" de cette invasion sournoise le goût de vivre au pays, le goût de vivre ensemble.

 

Certaines nuisances, occultées en début de tractations, parce que secondaires aux dires de certains, sont justement celles considérées comme vitales par le Collectif et sont du reste si importantes qu’elles ôtent tout bénéfice au gain financier.

 

Le Collectif se doit de rappeler ces nuisances:

-         fracture du tissu social,

-         destruction des paysages,

-         impact sur le tourisme,

-         bruit, perceptible et conséquences imperceptibles sur l’organisme,

-         perte de valeur du patrimoine bâti.

 

 

Aujourd’hui, la parole est laissée à Mme X…… qui s’interroge sur ce que va désormais valoir son patrimoine, économies de toute une vie de travail.

 

« Je témoigne sur une situation qui n’est pas unique en son genre.

En 2003, nous décidons de rénover une maison familiale à Bouloc, des années de travaux sont nécessaires pour conserver les pierres de taille et la lauze afin de préserver au Lévézou son identité…

Aujourd’hui les travaux sont finis, les éoliennes surplombent le village…alors quelle est la valeur immobilière de notre maison et de celles du village qui affichent un panneau "à vendre !"

Pour nous la valeur est sentimentale, mais si un jour nous devons mettre un prix sur l’habitation, nous aurons sûrement une grande surprise et le sentiment d’avoir jeté nos économies !!! »

 

Un comble : présentées comme génératrices de richesses, les éoliennes, par leur présence, font perdre :

-         sa valeur au patrimoine bâti de nos campagnes – et quel patrimoine !

-         tout attrait touristique au territoire où elles ont été installées, et par voie de conséquence privent de tout retour économique  ceux, qui ont investi dans le tourisme vert, privés ou collectivités .

 

 

Aussi en cette période d’espérance, le souhait du Collectif  "Agir pour le Lévézou", sera que "le vent tourne enfin !"

 

Un savetier chantait du matin jusqu’au soir :

C’était merveilles de le voir,

Merveilles de l’ouïr ; il faisait des passages,

Plus content qu’aucun des sept sages.
Son voisin au contraire, étant tout cousu d’or,

Chantait peu, dormait moins encor.

« Le savetier et le financier » .La Fontaine

22/12/2008

Un mois d'existence

Le blog du collectif "Agir pour le Lévézou" crée le 13 novembre 2008, a recu à ce jour plus de 800 visites. C'est ainsi plus de 1700 pages qui ont été consultées.
Vous qui avez fait la démarche de venir prendre connaissance des réflexions des uns et des autres, vous pouvez faire vivre davantage ce blog en y ajoutant vos commentaires (un clic sur la zone Commentaires(0), en bas à droite de chaque article).
Vous pouvez aussi vous associer au collectif en devenant membre sympathisant. Pour cela, rien de plus simple : envoyer un e-mail à agirpourlelevezou@orange.fr en précisant vos nom, et prénom (un pseudo si vous le souhaitez), votre résidence sur le Lévézou et une de vos adresse e-mail active. Bien entendu le collectif s'engage à détruire vos coordonnées sur votre demande.

L'équipe communication du Collectif "Agir pour le Lévézou" vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année.

Clic sur la vignette pour agrandir et imprimer pour vos amis.

12/12/2008

Sur le Lévézou, les éoliennes ont froid

Sous le titre "Les éoliennes ont-elles froid ?" le JOURNAL DE MILLAU, du jeudi 12 décémbre 2008, rapporte un phénomène inconnu du grand public: Il faut chauffer (à l'électricité !) les pales des éoliennes pour éviter la formation de givre.
A cette aberration économique s'ajoute le bruit grandement amplifié des éoliennes et le danger des chutes de bloc de glace !
le 12/12/2008

Clic sur la vignette pour se connecter au blog du Journal de Millau

05/12/2008

Concernant les boues d'épuration

Après Jean-Albert Bessière qui a exprimé la position de la ville de Rodez sur le thème de l'eau captée sur le Lévézou, c'est au tour de Bruno Berardi, autre conseillé municipal de Rodez, et à Patrick Gayrard, 7ième vice-président de l'agglo du Grand Rodez, de présenter la position de la communauté d'agglomération sur l'épandage des boues d'épuration dans le MIDI LIBRE du 2 décembre 2008.

Clic sur le titre pour lire l'article

02/12/2008

Vu sur le Blog du JOURNAL DE MILLAU

Sous le titre "Le Lévézou à bout de nerf" Roland Graciannettele du JOURNAL DE MILLAU présente, au travers d'un interview du porte-parole du collectif la démarche des membres d'Agir pour le Lévézou

Clic sur la vignette pour se connecter au blog du Journal de Millau

29/11/2008

Concernant les sources de Mauriac

La Dépêche du Midi et Midi Libre du jeudi 27 novembre 2008 relatent la position de la ville de Rodez, par une interview de Jean-Albert Bessière, conseiller municipal chargé de l'eau de la ville.

Clic sur le titre pour lire l'article
Clic sur le titre pour lire l'article

Concernant les éoliennes

Lu dans La Dépêche du Midi du jeudi 27 novembre 2008 :
- Un témoignage réaliste des proches voisins qui vivent et travaillent, 365 jours par an, à 500 mètres des six éoliennes qui se dressent à Viarouge.
- L'avis de l'écrivain et journaliste Daniel Carton.
- Le coup de frein des autorités à l'installation anarchique des éoliennes.

Clic sur le titre pour lire l'article

28/11/2008

Interview

Interview de Jean Marty, porte parole du collectif, par le journaliste du Midi Libre parue le dimanche 23 novembre 2008 dans l'édition Millau - Sud Aveyron.

Clic sur le titre pour lire l'article

25/11/2008

Agir pour le Lévézou au 19/20 de FR3

Le 19/20 de FR3 Midi-Pyrénnées du 22 novembre 2008 fait un sujet sur le rassemblement des amis du Lévézou le matin même à Mauriac

Clic sur la vignette pour visionner l'extrait de la video

24/11/2008

La "UNE" de LA DEPECHE DU MIDI

La DEPECHE DU MIDI Rodez, fait sa "UNE" du samedi 22 novembre 2008, avec la création du collectif "Agir pour le Lévézou".


Clic sur le titre pour lire l'article

CENTRE PRESSE du 22 novembre

CENTRE PRESSE du samedi 22 novembre 2008 annonce la création du collectif après la recontre de sa journaliste Emilie Delpeyrat avec le porte parole du collectif.


Clic sur le titre pour lire l'article

20/11/2008

Dans le Journal de Millau

Libre opignon, parue le 20 novembre 2008 dans le "Journal de Millau" ,
signée de Jean Marty, de Laisserac, porte-parole du collectif "Agir pour le Lévézou".

JDM081120A2.jpg

19/11/2008

communiqué de presse

"Midi Libre" du 19 novembre 2008 se fait l'écho de la création du collectif "Agir pour le Lévézou".

ML20081119A2.jpg

Le communiqué de presse dans son intégralité :

Le Lévézou, aujourd'hui, connaît des bouleversements sans précédent. Personne n'osait imaginer, qu'un jour, notre territoire serait autant convoité par les investisseurs de projets éoliens, par les sociétés de gestion de l'eau potable ou par ceux qui ont en charge l'évacuation des boues de la ville de Rodez.
Cette terre 'des eaux vives' avait fait l'objet d'une forte réaction de la population en septembre 2000, lorsque 400 tonnes de boues avaient été entreposées à 200m des sources de Ségur sur une parcelle non inscrite au plan d'épandage départemental. De plus, à Mauriac, la ville de Rodez prélève, chaque jour, 8000m3 d'eau potable de très bonne qualité, sans compensation financière pour quiconque. Enfin, aujourd'hui, des dizaines d'éoliennes sont installées sur tous les monts du Lévézou, sans précaution à proximité des maisons, des villages, des fermes ou des résidences secondaires. Les promoteurs ont mis en concurrence les propriétaires fonciers et les municipalités, profitant de leur faiblesse économique pour leur imposer un affront écologique. Les méthodes commerciales, bien rodées, ont endormi la population, en lui cachant la vérité sur les nuisances, mais aujourd'hui, la réalité est toute autre. Les réactions d'opposition sont de plus en plus nombreuses et les municipalités sont conscientes des dégâts sur le plan du tissu social. Les investissements au pied des projets éoliens sont tous remis en cause et la valeur du patrimoine est réduite à néant.
Pour réagir face à cette situation, que même quelques signataires de projet regrettent, un grand rassemblement populaire de tous ceux qui sont attachés au Lévézou aura lieu à

Mauriac le samedi 22 novembre 2008 à 11H à la toute nouvelle 'Maison pour tous'

Afin de présenter le collectif, qui permettra d'aborder tous les problèmes dans leur ensemble et créer un nouveau rapport de force afin de proposer un autre projet pour notre territoire, venez nombreux.

Nous partagerons ensemble le verre de l'amitié