Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/04/2009

Monsieur Guyot persiste ….

Début avril, monsieur Arnaud Guyot, Directeur Général de Ventura, a organisé une conférence de presse afin de vanter les bienfaits de l'énergie éolienne et ainsi inciter Monsieur le Préfet de l'Aveyron à signer le permis de construire pour 7 éoliennes supplémentaires sur le territoire de la commune de Castelnau Pegayrols. Il était accompagné dans cet exercice par Monsieur Christian Trémolières, Maire de la commune concernée.
Le collectif "Agir pour le Lévézou" ne peut rester sans réponses devant de telles inepties.


15 Réponses du Collectif « AGIR POUR LE LEVEZOU » à Mr Guyot, directeur de Ventura

Ventura aux abois ?

Après avoir vendu en Allemagne un parc éolien de 55MW/h pour 81 M d’euros, Ventura comptait installer sans embûches un parc éolien de 32 machines sur le Lévézou. C’était sans compter sur la réaction des habitants de cette région concernés par les nuisances. Après la clôture de l’enquête publique pour l’extension du parc de Castelnau, Ventura se lance dans une propagande médiatique de séduction et de grande communication bien orchestrée, avec toujours autant de non dits et de contre vérités.
Le collectif « Agir pour le Lévézou » vient d’éditer et de distribuer 10 000 exemplaires d’un fascicule rempli de témoignages sincères, émouvants et réalistes qui ne peuvent qu’irriter les promoteurs. Oui, la réalité éclate au grand jour ! Les éoliennes ont un point commun avec les chameaux, elles sont faites pour vivre dans un désert mais le Lévézou n’est pas un désert.

Des idées reçues ?

Peut-être pour Monsieur Guyot, directeur de Ventura, qui, lui, habite Montpellier, mais pour les riverains de parcs, les nuisances ne sont pas des idées reçues. Depuis la fin de l’enquête publique, les éoliennes recommencent à tourner à plein régime, et à faire, surtout la nuit, un bruit assourdissant en cette période du vent du midi.

62 000 000 de KW/h en 12 mois de fonctionnement ?

Un peu d'arithmétique M Guyot : 13 éoliennes produisent durant 365 jours de 24 heures 62 millions de KWH. Combien produit une éolienne durant 1 heure ? Elle produit 544 KW, à rapprocher des 2,3 MW (soit 2300 KW, puissance nominale d'une éolienne) soit un rapport de 23,6 %. On est loin des 85 % que vous annoncez. Rassurez-vous, vous êtes dans la moyenne des 2500 éoliennes françaises (environ 25%).

27 000 personnes ?

Quelle audace d’affirmer que 13 éoliennes couvrent la consommation de 27 000 personnes ! Avec les chiffres de production que vous nous donnez, ce serait l’équivalent de la consommation de 3 ampoules, 1 téléviseur et 1 frigo, c'est-à-dire, 346 Watts par personne et par jour, sans four électrique, sans lave-linge, sans chauffage électrique bien sûr, et en plus de façon très intermittente et pas forcément aux pointes de consommation. Et quels moyens de production pour tous les autres lieux publics, usines, stades, etc.… ?

Les recettes générées par l’éolien ?

- 2000€ à 6 000 € de loyer au propriétaire foncier par éolienne, par an
- 15 000 € de Taxe professionnelle à la commune par éolienne, par an
- 240 000 € à 350 000 € net d’impôt au promoteur, par éolienne, par an

Encore un peu d'arithmétique financière Monsieur Guyot : 13 éoliennes produisent 62 millions de KWH durant un an. Quel sera le chiffre d'affaire de ces 13 éoliennes durant leur vie de 20 ans (vous espérez même les faire durer 25 ans) sachant qu'EDF doit contractuellement vous acheter le KW au prix de 8,2 Cts d'€ le KWH ? Bravo, vous avez gagné 101,6 millions d'€.
Actuellement vous versez environ 6000 € par an et par éolienne à chaque propriétaire du terrain pour qu'il accepte d'aliéner 400 m2 de sa terre agricole durant 20 ans soit 1,5 millions d'€ pour 13 éoliennes. Vous versez également 265 000 € par an aux 2 collectivités locales au titre de la taxe professionnelle (voir le bilan du parc éolien fait par Christian Trémolières, maire de Castelnau) soit 5,3 millions d'€ sur 20 ans.
Il vous reste donc 94,8 millions d'€ pour acheter et installer les 13 éoliennes (à environ 2 millions d'€ pièce) et répartir les bénéfices conséquents (68,8 millions d'€) aux actionnaires de Ventura.
Mais ce petit problème d'arithmétique financière, nous sommes sûrs que vous l'avez déjà effectué, avec même une plus grande précision, sinon vous ne souhaiteriez pas ardemment agrandir le parc éolien de Castelnau avec 7 nouvelles machines.
On comprend que les promoteurs s’appliquent autant pour nous faire du bien, et que deviendra la recette de la taxe professionnelle si un jour elle est remplacée par la taxe carbone ?

Quel bruit ?

Le bruit qui gêne Castelnau et sa municipalité, c’est celui des contestations et des supplications des habitants de Bouloc et de tout le Lévézou, lors de l’enquête publique ou lors de la ronde des éoliennes, mais sûrement pas celui des machines installées intelligemment loin du village de Castelnau.

Que veut dire PGA ?

Le Plan de Gestion Acoustique, c’est une belle foutaise ! Le seul moyen d’éviter le dépassement, c’est d’arrêter les éoliennes, ou de débrayer les rotors (c’est d’ailleurs ce que font les promoteurs à chaque fois que des élus ou des journalistes sont annoncés (cf. Centre Presse du 7 avril)).
L’étude réalisée pour ces 13 éoliennes fait état d’un dépassement des normes au-delà de 3 éoliennes en fonctionnement.
Imaginons quand les 13 fonctionnent ensemble ; qui aujourd’hui doit faire respecter les engagements ?

Alternative au nucléaire ?

Il faudrait installer 6 500 éoliennes pour remplacer une centrale nucléaire (1 éolienne tous les 1,34km²). C'est-à-dire, couvrir l’intégralité du département de l’Aveyron. Donc, un n’empêche pas l’autre. Pour preuve, après avoir voté le Grenelle de l’Environnement, l’état français vient d’engager la construction de deux générateurs nucléaires nouvelle génération.

Pas de rejets de CO2 ?

Qui prend le relais de la production quand les éoliennes s’arrêtent ? (manque de vent) : une centrale au fuel ou au charbon (très polluantes) qui a une réponse immédiate à la demande. Si on augmente considérablement le nombre d’éoliennes en France, les exigences européennes en terme de rejet de gaz à effet de serre seront loin d’être atteintes.

Un cimetière d’éoliennes ?

Le cimetière d’une éolienne sera l’endroit où elle aura été implantée. Une loi exigeant le promoteur à prévoir son démantèlement a bien été votée mais le décret d’application ne l’est toujours pas. En clair, c’est le propriétaire du terrain qui devra la démonter. Son coût ? 150 000 euros (en laissant dans le sol le 500 à 1 500 tonnes de béton) (cf. La Compagnie du vent lors d’une réunion publique à Versols et Lapeyre). Il y a de fortes chances pour que le démontage revienne aux communes.

Sans incidence sur le patrimoine bâti ?

La cour d’appel de Rennes confirme un  jugement du Tribunal de grande instance de Quimper condamnant les vendeurs d’une maison ayant dissimulé à l’acheteur, l’existence d’un projet éolien, à restituer la somme de 30 000 € sur un prix de vente de 145 000 €. Les experts avaient évalué la moins value d’un bien situé à proximité d’un projet éolien dans une fourchette comprise entre 28% et 46% de sa valeur d’origine.

Esthétique ?

Si une éolienne ou un parc de 5 ou 6 éoliennes peut être jugé esthétique par certains, vous avez raison, c’est très subjectif. Mais aujourd’hui, les 83 éoliennes installées de façon anarchique sur le Lévézou sont une horreur et un affront écologique. Avec leurs phares clignotants rouges ou blancs, la nuit, on les voit de partout et tout le monde s’accorde à dire : stop ! Maintenant c’est trop !
Qu’en sera-t-il quand il y en aura 330 ?

Pas d’impact sur le tourisme ?

Qui peut dire qu’autant d’éoliennes n’ont aucun impact sur les paysages et donc sur l’attrait touristique ?
Qui est prêt à mettre sur son dépliant (vantant la beauté du lieu, l’attrait de tel ou tel monument, etc …) une ou plusieurs éoliennes, même en toile de fond ? Personne !
Arrêtons de parler de tourisme industriel. Des éoliennes, il y en a partout en France. Ce n’est donc pas une rareté à faire découvrir.

L’éolien créateur d’emploi ?

Sûrement, mais en Espagne ou en Allemagne où sont fabriquées les éoliennes, mais en France, les emplois sont déplacés. Localement, quelques techniciens venus d’ailleurs, assurent la maintenance. Les réparations d’éoliennes (Viarouge, Décembre 2008 : 2 éoliennes en panne) sont assurées par des entreprises inconnues dans la région.

Pourquoi cacher les projets ?

L’éolien est un sujet tabou. Les promoteurs entretiennent la division et provoquent par leurs démarches commerciales secrètes, la cassure du tissu social. Souvent, un projet porté par un élu et un particulier, ne leur génère aucune nuisance, alors que d’autres découvrent qu’ils vont avoir à côté de chez eux à 500 mètres, une ou plusieurs machines de 125 mètres de haut tournant à 250 km/h avec lesquelles ils vont n’avoir que des inconvénients. Comment rester serein dans ces conditions ?

L’incrédulité, et parfois la dérision des visiteurs, sont difficiles à supporter pour les riverains.

Le collectif « AGIR POUR LE LEVEZOU » après une phase de sensibilisation et d’information de l’opinion publique va rencontrer les élus dont certains ont déjà renoncé ou refusé l’extension de futurs projets. Sans vouloir jeter l’opprobre sur l’intégrité de tous nos élus, nous tenons à dénoncer les pratiques scandaleuses des promoteurs. Ils n’hésitent pas à acheter le silence ou la complicité de riverains ou d’élus en leur proposant des aménagements de leur habitat, de chemins pour les communes, de lieux de rencontres pour les associations, etc…et voir plus encore.
Face à ce pouvoir de l’argent, la valeur humaine a-t-elle encore un sens ?
Le collectif veut bien jouer les pompiers mais il serait temps d’arrêter les pyromanes !


       Collectif « AGIR POUR LE LEVEZOU ».
Le 27/04/2009

Pour les lecteurs qui souhaitent lire le compte-rendu de la conférence de presse de M Guyot, un clic sur le logo.