Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2009

La compagnie du vent réagit !

La Compagnie du Vent fait part de sa réaction dans "La Dépêche" du 31 octobre 2009 et dans les libres opinions du "Journal de Millau" du 12 novembre 2009 aux propos avancés par les porte-paroles du collectif, parue dans ces même journaux (voir notre note précédente).
Ce promoteur éolien rejette le coût du démantèlement d'une éolienne, pourquoi pas.… mais écoutons le témoignage d'une petite souris :

"A lire la presse, c'est 150000 € que coûte le démontage d'une éolienne et qui pose problème à la Compagnie du Vent, filiale du groupe GDF-SUEZ. (à ce jour elle a installé 240 éoliennes en France).
La Compagnie du Vent connait bien le coût du démantèlement d'une éolienne, puisqu'elle en a démonté deux entre le 8 et le 14 août 2007 sur le site de Roquetaillade dans l'Aude à la suite d'un incendie criminel dans la nuit du 17 au 18 novembre 2006. Pourquoi ne veulent-ils pas l'annoncer ?
Seulement voila, à Versols-Lapeyre une petite commune de 350 habitants, proche de St Affrique en Aveyron, une petite souris était dans la salle où se tenait une réunion d'information, organisée par la mairie, un soir de mars 2009.
Des représentants de la Compagnie du Vent étaient invités. Ils ont donné des informations au cours de la réunion, devant tout le monde et devant la souris. Ils étaient fiers de montrer qu'ils étaient les seuls à connaître le coût d'un démontage puisque ils l'avaient déjà fait.
La souris a très bien entendu, c'est bien 150 000 € par éolienne. Ils ont même précisé que ce coût n'incluait pas la destruction du socle en béton, puisqu'ils les ont laissés intacts.
Ah ces souris, on ne les voit pas, mais elles sont partout !"


La Compagnie du Vent dit "nos estimations montrent que ce coût réel est bien inférieur au montant annoncé". Il est très étonnant que la Direction ne connaisse pas le coût exact. Nous leur suggérons de demander à leur chef de projet chargé du démantèlement. Il était présent le 13 août 2008 sur le site de Roquetaillade lors du chargement d'une éolienne incendiée.

D'autre part, La Compagnie du Vent s'engage à démanteler les machines en fin de bail. Dont acte,…. mais sera-t-elle encore propriétaire du parc éolien? Bien souvent, les preneurs des baux d'exploitation changent avant même que le parc éolien soit en exploitation.

La Compagnie du Vent s'engage-t-elle aussi à retirer les 500 tonnes de béton des fondations ?

De plus, le démantèlement des éoliennes en fin d'exploitation attire aussi l'attention des élus, puisque le sénateur de l'Aude, Roland Courteau, a même posé une question au gouvernement lors de la séance du 12 juin 2008 au sénat. Il rappelle que le décret d'application portant sur l'obligation des exploitants de constituer des garanties financières n'est toujours pas publié.
Le 19/11/2009

Clic sur la vignette pour lire l'article