Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2010

LES FOLIES DU PARC EOLIEN DE CASTELNAU PEGAYROLS

Pendant que le Parc Naturel Régional des Grands Causses fait ses folies à Castelnau, le village de Bouloc et les hameaux voisins, subissent tous les jours, les folies du parc éolien de Castelnau Pégayrols.
Plus que jamais les habitants de ce territoire, ont le sentiment d'être les sacrifiés du développement touristique de cette commune. En effet la presse du 15 Mai 2010 nous informe du souhait et des démarches entreprises par le village de Castelnau Pégayrols pour rejoindre le cercle très prisé des "Plus beaux villages de France". Nous imaginons aisément ce que peut amener un tel label. La notoriété nationale, et même internationale, aura des conséquences touristiques évidentes. Les éoliennes installées judicieusement loin du village (mais à coté des hameaux du Lévézou) peuvent même être considérées par certains visiteurs avant-gardistes, comme un atout de tourisme industriel; une commune qui apporte sa contribution à la limitation du réchauffement climatique !
Mais, installer des éoliennes dans un bois, quand on connaît les capacités d'absorption de CO2 des arbres, drainer des tourbières, enfouir à jamais des tonnes de béton dans le sol est-ce bien écologiste?
Comment accepter de détruire le paysage qui n'est la propriété de personne, mais bien le patrimoine de tous, en faisant fi de la vie des habitants du Lévézou.
Le spectacle "SON ET LUMIERE" dont bénéficie actuellement 24H/24H, les habitants du Lévezou (qui pensent être tous les soirs dans une discothèque géante), serait peut être un plus, pour les animations touristiques de Castelnau et de St Beauzély.
D'ailleurs, les commerciaux de Théolia, (qui vient d'acquérir Ventura, initiateur du parc éolien de Castelnau) sont d'ores et déjà sur le terrain entre Azinières et Barruques ainsi que sur le plateau de Navas. Si un tel projet voyait le jour, nous sommes certains que les habitants de ces deux magnifiques villages deviendraient rapidement des sympathisants du collectif.
Le 22/06/2010

Clic sur la vignette pour voir la photo